Image
Top
Menu
October 10, 2013

Paz? en Annee Boulle

Subasta Annee Boulle

El Jueves, 10 de octubre 2013, en honor a las ferias Ayuntamiento, se llevará a cabo una subasta pública organizada por Année Boulle 2013, En el Hôtel de Ville de Paris.

El bowl Paz? es uno de objetos que estará a la venta!

 

 

 

 

 

 

 

 

Entrevista

Heidi Jalkh, un espoir de la création latine.

5 de Julio de 2013 a la(s) 14:00 ( Link )

A 27 ans, Heidi Jalkh,  jeune designer industriel d’origine colombienne et travaillant en Argentine, est un grand espoir du design d’Amérique Latine. Heidi Jalkh prépare actuellement une thèse sur la maîtrise en logique et technique de la forme (UBA) à l’université de Buenos Aires.

Allant de la recherche pour le développement et la conception de produits et services,ses objets en exaltent la morphologie, les matériaux et la technologie, pour donner un sens évocateur à l’objet  tout en tenant compte de leur fonction. «  Je m’interroge en observant ce qui m’entoure. Mon idée est de créer des objets qui peuvent convenir au niveau mondial mais qui ont une identité locale ».

En quelques mots, celle qui fait partie de la nouvelle génération en vogue a accepté de nous répondre en nous offrant sa vision actuelle de designer.

 

Quelséléments vous ont conduit à devenir designer?

 «  Quand j’avais 15 ans j’aimais regarder la conception des meubles, à l’époque je ne savais pas qu’il y avait un designer derrière cela,le mot design n’était même pas dans mon vocabulaire et j’appelais tout mobilier moderne. Je passais beaucoup de temps à les regarder, et j’essayais de faire ressembler mes créations à ce que j’avais vu.

Lorsqu’il fallut choisir une voie, je n’étais pas vraiment sûr de ce que je voulais. Après quelques recherches, j’ai fini par m’intéresser au design industriel. J’aimais bien la description même si je ne réalisais pas encore de quoi il s’agissait vraiment.

Au même moment, mon père me donna mon premier livre sur le design,  « Le design au XXe siècle » par le designer Penny Sparke. J’y ai retrouvé une grande partie du mobilier que j’avais l’habitude de regarder dans ce livre. Après cela je suis allé à l’université et je leur ai demandé s’ils pouvaient me laisser assister à un cours de design(ils concevaient des jouets en bois). Pendant que j’étais là à regarder les élèves créer, j’ai su que cette voie était pour moi.

Être capable de penser à quelque chose et avoir la capacité, la notion et les outils pour en faire une réalité, tout en apprenant plus à chaque étape de sa réalisation, c’est vraiment ce qui me passionne. »

 

  Quellessont vos sources d’inspiration?

 «  Différentes choses m’inspirent. Cela dépend de quel SUJET est plus dans mon esprit à un moment qu’à un autre, ce qui me donne le filtre qui m’aide à choisir ce qui devient source d’inspiration à ce moment. Si je suis intéressé par la fractale (par exemple) pendant un petit moment, j’ai tendance à être entachée par cela et tout ce que je regarde a quelque chose en commun ou est familier avec cette idée que j’ai déjà «coincé» dans ma tête.

Donc, tout fonctionne principalement comme source d’inspiration pour moi, ce qui change, ce sont les «yeux» dont je me sers pour le voir.

Les matériaux, les images regardées d’un certain point de vue, les comportements et les lieux environnants ont aussi une influence. »

 

  Commentdécririez-vous votre travail?

 «  Je pense que mon travail est éclectique, ce qui a avoir avec le fait que ce que j’aime faire c’est créer des choses. J’aime rechercher et mélanger des façons différentes d’utiliser des matériaux ou des techniques dans un contexte autre que celui de leur utilisation habituelle.

J’adore le processus de fabrication, de l’idée de départ à la manière dont il va être fait, le matériel, la technologie et le savoir-faire! Faire les photos de l’objet fini, créer le packaging, etc tout simplement profiter de chaque étape du chemin. »

 

Quelle est votrevision du design et d’être un designer de nos jours?

 «  Ce que j’ai en tête quand je pense au design, c’est le processus ; le design fonctionne comme un lien et un traducteur entre des mondes différents : matériels, techniques, humains, esthétiques, environnementaux et économiques dans tout les sens du terme.

Le design est une zone d’exploration à travers l’intuition. Chaque pas en avant ou en arrière, est aussi important pour l’ensemble du processus. Etre un designer de nos jours pour moi, cela signifie être capable de se mouvoir entre les différents champs de possibilités, d’être multitâche et complètement impliqué dans toutes les étapes du processus créatif.

Les designers d’aujourd’hui cherchent à s’autoproduire eux-mêmes car ils n’ont plus forcément besoin d’une entité supérieure leur apportant légitimité et soutien. A la fin c’est instructif de jongler entre les différentes variables et de faire le meilleur possible avec ce qu’on a. »

C’est une designer passionnée envers la création sous toutes ses coutures et attentive au process qui livre ici ses motivations, ses défis et sa vision du design. Un secteur en pleine évolution et aux multiples visages et parmi eux celui d’Heidi Jalkh à la personnalité et à la touche unique.

 

 

Prototype pour la vente aux enchères, La Paz? par Heidi Jalkh

2 de Julio de 2013 a la(s) 6:42 (Link)

Nommé » La Paz ? » ou « La Paix ? », ce bol illustre un point de vue sur la façon dont les médias et le gouvernement colombien contrôlent les informations sur la guerre civile qui a toujours lieu là-bas. « On nous dit que le pays est plus sûr maintenant. Mais ils gardent sous silence ce qui se passe réellement afin de faire croire à un réel climat de paix » selon la designer.  L’idée aussi est que cet objet représente à l’extérieur ce que nous sommes censés être ou représenter, et à l’intérieur ce qui se passe réellement.

La créatrice décrirait son œuvre avec cette citation de  Jacques Rancière (Jaar, A. La politica de las imágenes, 2008): «Ce n’est pas sûr que ceux qui dominent le monde nous aveuglent ou nous trompent avec trop d’images. Leur pouvoir est exercé surtout par le fait de les jeter ».

Créé en 2011 à Buenos Aires en collaboration avec Ceramic Design, le bol est fait main en céramique avec la partie extérieure en email blanc pour un diamètre de 18 cm et une hauteur de 9 cm (Heidi créa le modèle et le moule). Ce produit non commercialisé fut exposé à New York en 2012 lors de l’expo événement Wanted Design.

Il existe seulement 2 prototypes et Heidi Jalkh a accepté de faire une donation pour la vente aux enchères qui aura lieu le 10 Octobre dans les salons de l’Hôtel de Ville. Nous sommes fiers de proposer son travail et qui plus est une belle œuvre tant au niveau réalisation qu’au niveau de la réflexion engagée. Nous remercions Heidi Jalkh pour sa chaleureuse Collaboration.